Maïa Bouteillet / Libération

En 1995, à l’invitation du metteur en scène Charles Tordjman, le romancier François Bon s’associait à la vie du théâtre de la Manufacture à Nancy et animait un atelier d’écriture ouvert aux sans-abri. ? lire la suite…

________________________________________________

Jean-Pierre Siméon / L’Humanité

Quelle représentation de la misère sociale au théâtre, qui évite le voyeurisme, le pathos ou la démonstration bien pensante? La réponse est délicate et bien peu se risquent dans ce domaine ? lire la suite…

________________________________________________

Natacha Badia / La Provence

Des chaises parsemées sur un plateau presque vide.  Au centre, un écran immense. des photos noir et blanc de visages en gros plan s’y succèdent et alternent avec l’ombre projetée d’un personnage lunaire ? lire la suite…

________________________________________________

Mitzi GerberLe Dauphiné libéré

Un spectacle sur les SDF? Ça fait peur. Peur de se retrouver voyeur de la misère, du misérabilisme ou d’un discours politico-moralisateur. Claude Baqué a évité tous ces pièges, tout comme les avait évités François Bon dans son écriture ? lire la suite…

________________________________________________

Jean-Philippe Faure / Agora Pièces

Un texte brut dans son évidence. Pas besoin d’en discuter, il nous impose son regard et nous embarque dans son univers, sa façon de voire le monde. C’est une vision critique, mais qui ne procède pas selon des modes intellectuelles ? lire la suite…

________________________________________________








 

 

 

 

 

 

 

Pin It on Pinterest

Share This