Contact : 01 02 03 04 05 contact@acte2deux.org

Presse / Eaux dormantes

Le 10 avril 2007

Aude Brédy

La mort, à deux mots de là…

Claude Baqué offre écrin exigeant à Eaux dormantes, partition troublante du suédois Lars Noren, créée pour la premierè fois en France. On ne présente plus Lars Norén, considéré en Suède comme l’auteur le plus important depuis Strindberg… 

Le 25 septembre 2003

Armelle Héliot

Entre la vie et la mort

Ces « Eaux dormantes » sont celles du songe, de la rêverie, eaux de vie et de mort, ici métaphorisées par les reflets sombres dans des miroirs que noie un noir de boîte de nuit. Brille l’acier des fauteuils, brille la table de verre, brille l’alcool dans les bouteilles…

Le 4 juin 2007

Mathilde La Bardonnie

La mort mise en abysses

Une table basse en verre, posée à l’aplomb d’une flaque rectangulaire. On n’est pas vraiment dans une salle à manger, mais dans un no man’s land immense et sépulcral…

Le 13 juin 2007

Armelle Héliot

Entre deux mondes

Une pièce étrange, très bien interprétée par sept comédiens inspirés sous la direction d’un metteur en scène qui connaît l’univers de l’écrivain suédois. Mais que faut-il comprendre ?…

Le 29 mars 2007

Jean-Pierre Han

Style nordique

L’œuvre de Lars Norén, l’un des plus grands auteur suédois, présente autant de facettes que celle de son illustre prédécesseur, August Strindberg. Toutes, cependant, finissent par s’intriquer les unes dans les autres comme les pièces d’un immense puzzle dont l’image finale révèlerait le tableau sans concession, voir terrifiant, de la société dans laquelle nous vivons…

Le 30 mai 2007

Dimitri Delorme

Eaux dormantes

Plus tout à fait vivants, mais pas encore morts, sept personnages sont réunis autour d’une table basse. Des fantômes en assemblée qui tentent de se donner le change en évoquant leurs vacances ou leurs brillantes carrières…

Mai 2007

Yonnel Liégeois

Entre la vie et la mort

Crées au Théâtre des Arts de Cergy-Pontoise, puis jouées à la Ferme de Bel-Ébat de Guyancourt, ces « Eaux dormantes » du suédois Lars Norén envoûtent véritablement le spectateur, tant sur la forme que sur le fond…

Mai 2007

Michèle Lévy-Taïeb

Tristano ou les eaux dormantes

Au Théâtre de l’Athénée, se produit « Eaux dormantes », une pièce important de l’auteur suédois Lars Norén, considéré comme le plus grand auteur vivant depuis Strindberg, dans une mise en scène de Claude Baqué…

Le 30 mai 2007

Annie Chenieux

Eaux dormantes

Ils sont six sur la scène, assis, comme dans un salon après un repas. La conversation roule sur des banalités. Insidieusement, d’oublis anodins en vaines remémorations, s’installe un doute: où sommes-nous? Encore une fois, Lars Norén surprend et frappe fort…

Mai 2007

Philippe du Vignal

Demeure perdue

Norén est sans doute l’un des auteurs suédois… et européens qui ont été les plus joués à Paris. En mars, trois de ses pièces ont été à l’affiche, ce qui est exceptionnel pour un écrivain contemporain étranger…

Mai 2007

Karolina Wolfzhan

Eaux dormantes

Sept personnes, autour d’une table, parlent des vacances. Conversation banale. Tous sont fils, filles, amis de déportés ou de survivants, conscients de l’antisémitisme renaissant en Europe…

Mai 2007

Jacques Portes

Un auteur à découvrir

La pièce débute comme un film au ralenti. À Stockholm, fin septembre 2001. Les acteurs, mouvements imperceptibles, gestes en suspens, embarquent doucement, subrepticement le spectateur au cœur de leurs conversations, leurs obsessions, leurs vies…

Le 31 mai 2007

Jean Grapin

Eaux dormantes de Lars Norén

La pièce de Norén se présente comme un miroir qui piègerait toutes les apparences y compris celles d’un théâtre grave et sérieux et renverrait au spectateur ébloui comme autant de clins d’œils…

15 mai 2007

Bruno Perrou

Michel Hermon

Michel Hermon s’immerge dans l’univers de Lars Norén à l’Athénée. Mis en scène par Claude Baqué, « Eaux dormantes » interroge le rapport de l’humanité à sa mémoire, de l’individu à sa propre existence…

Le 12 juin 2007

Corinne Denaille 

Eaux dormantes

L’enfer ou à peu près. Le suédois Lars Norén s’est intéressé aux aliénés, aux sans-abri, au secret familial, autrement dit à l’exclusion, à la discrimination, à la solitude. Commencée en 82, « Eaux dormantes » est achevée après la tragédie du 11 septembre 2001. Il y a quelque chose de « Kliniken » dans la manière dont la parole advient et est distribuée…

Le 12 juin 2007

Martine Piazzon

Eaux dormantes

Avec ces Eaux dormantes, Lars Norén considéré en Suède comme l’auteur le plus important depuis Strindberg, plonge dans les replis de la mémoire de la vie absente. Ce qui reste quand il ne reste plus rien, ces voix marécageuses qui ressassent pour l’éternité…

Juin 2007

Bruno Perrou

Michel Hermon

Michel Hermon s’immerge dans l’univers de Lars Norén à l’Athénée. Mis en scène par Claude Baqué, « Eaux dormantes » interroge le rapport de l’humanité à sa mémoire, de l’individu à sa propre existence…

Le 15 juin 2007

Cat.S 

Eaux dormantes

Trois couples plus le frère de l’un des personnages, autiste qui vit dans un centre, tous sont assis en cercle dans des fauteuils d’acier, vêtus de noir, autour d’une table basse en verre, après un repas…

Le 10 mars 2007

Jean-Marc Stricker

Chronique théâtrale

Depuis que le genre humain est ce qu’il est, la barbarie est pérenne et n’a pas reculé d’un iota. Mais, par moments, ça et là, elle sommeille, elle germe, dans des eaux dormantes. En l’occurrence, on assiste à un dîner d’amis civilisés: psychiatre, avocats, journalistes, sensés se raconter leurs dernières vacances…

Le 8 juin 2007

Patrice Chillon-Montès

Sur les planches

On connaissait Lars Norén, dans de nombreuses pièces. C’est un auteur qui aime faire dialoguer jusqu’à l’épuisement, jusqu’à l’extraction de ce que peut penser un individu. on l’avait vu dans Münich-Athènes, on l’avait vu dans La Veillée, pièce qui nous avait été révélée…

Pin It on Pinterest

Share This